La rhinoplastie

La rhinoplastie

La rhinoplastie : l'intervention

Il existe plusieurs techniques opératoires. Dans la plupart des cas tout se passe à l’intérieur du nez. Il n’y a donc aucune cicatrice visible.

Le chirurgien doit d’abord séparer les 3 éléments du nez, la peau, la muqueuse et la structure constituée d’os et de cartilage.

Théoriquement, il existe 2 types d’intervention : les réductions de nez et les augmentations.

En réalité, les opérations de rhinoplastie conjuguent souvent les deux. Ainsi, le cartilage enlevé sur une bosse ou sur la cloison nasale est souvent utilisé pour adoucir, élargir l’arête, améliorer la racine ou la pointe.

Aujourd’hui, les augmentations sont presque aussi fréquentes que les réductions.


Les suites opératoires de la rhinoplastie

Les suites de la rhinoplastie

Elles sont indolores. Vous portez des mèches pendant 3 jours et un plâtre pendant 8 jours. Le nez reste enflé environ pendant 2 mois. Vous ressentez une gêne respiratoire pendant quelques jours, parfois pendant quelques semaines. Tout rentre ensuite progressivement dans l’ordre.

Au bout de 1 à 2 semaines, vous commencez à voir le résultat mais il n’est réellement définitif qu’au bout de 1 an.

Pour environ 10% des opérés, une petite retouche est alors nécessaire ; il s’agit alors d’une légère irrégularité que le chirurgien corrigera sous anesthésie locale, sans plâtre ni hospitalisation.

  • Anesthésie générale ou locale accompagnée de décontractants
  • Durée de l’intervention : 1 heure
  • Durée de l’hospitalisation : 24 heures
Ciblez votre problématique
Partager sur :