Nutrition et hormonothérapie

Nutrition et hormonothérapie

Avez vous déjà entendu que l’on creuse sa tombe avec ses dents ?

Nutrition et médecine anti-âge

Apprendre à mieux manger, compenser les carences et faire de l’exercice redonne forme, vitalité, et santé.
La nutrition de l’enfance à la maturité reste l’élément majeur santé pour avoir la forme et éviter les maladies.
La longévité en pleine santé est à entretenir,une aide peut être indispensable !
Nos vies ont changé avec baisse de l’activité physique et mauvaise hygiène alimentaire, ceci ajouté au stress de la vie quotidienne ampute notre bien être.

Notre coaching santé alliant exercice et nutrition vous donnera envie de retourner à l’effort car assisté et surveillé ,effort physique et efficacité nutritionnel.

Après un bilan complet nous vous donnerons toutes les éléments pour une prise en charge où privation sera un mot banni.

Nous reprendrons sur de bases saines, l’addition de facteurs minéraux, vitaminiques ou hormonaux pourront aider au redémarrage santé.

Bien sur la dimension psychologique sera un élément accompagnateur, c’est le but de notre centre ; exercices, massages, traitements cutanéo graisseux voir petites chirurgies sous anesthésie locale vous aiderons à perdre du poids et retrouver la forme.


Il faut lutter contre les radicaux libres

Vieillissement et production de « radicaux libres » dans l’organisme sont liés. De nombreuses études ont mis en évidence l’intérêt de ralentir cette production (oxydation) dans de nombreux troubles de santé.

Lutter contre les radicaux libres

Trop de radicaux libres aboutit à une altération des parois de nos cellules, de nos protéines et même de notre ADN. Notre corps “s’oxyde” de plus en plus avec l’âge, les mécanismes essentiels se grippent.

L’accumulation de radicaux libres est toxique en particulier pour les cellules de notre peau. Celle-ci est, de plus, soumise aux UV, autres producteurs de radicaux libres. Une des théories expliquant le vieillissement cutané repose sur ces radicaux libres et leur accumulation qui aboutirait à la production de cellules de plus en plus fragiles et anormales. Dans le tissu cutané, on relève une dénaturation de l’acide hyaluronique (aux capacités hydratantes et de soutient) et une dégradation du collagène (qui donne la solidité de la peau) et de l’élastine.

Certains tests permettent de mettre en évidence une trop grande production de radicaux libres dans le corps. Dans ce cas, on est souvent amenés à conseiller des antioxydants.

D’une façon similaire, la glycation (que certains classent parmi les processus oxydants) va dénaturer les protéines de nos tissus. Il s’agit d’une dénaturation par les sucres, une sorte de “caramélisation” qui va rendre plus rigides nos tissus, en particulier les vaisseaux et les tissus cutanés…

C’est un phénomène bien connu chez le diabétique qui voit ses fonctions microcirculatoires s’altérer. L’hygiène alimentaire (notamment la réduction des sucres rapides) et certains micronutriments peuvent ralentir la glycation.


Importance des hormones

Stimulation hormonale

La plupart de nos hormones comme la testostérone, DHEA, hormone de croissance… voient leur production décroitre avec l’âge, parfois dès la trentaine.

Les répercussions sur notre état général (physiques comme psychologiques) peuvent être très étendues et entrainer des symptômes gênants. Dans ce cas, une stimulation des glandes productrices correspondantes se fait par des traitements naturels tels qu’extraits de plantes, micronutriments ou encore l’activité physique.

Dans le cas où cela se révèle insuffisant, il est possible d’administrer des hormones dans leurs forme naturelle (bio-identique) si possible afin d’éviter les effets secondaires. L’administration d’hormone de croissance contre les effets du vieillissement n’est pas autorisée en France.


Le système nerveux

Ce sont des substances fabriquées par nos cellules nerveuses et dont la production est étroitement liée à notre humeur et à nos performances mentales. Les principales sont la dopamine, la sérotonine, l’acétylcholine et le GABA. Elles ont un effet majeur sur tout le fonctionnement de notre corps par le biais du cerveau et de la conduction nerveuse. Elles sont très importantes dans le maintien de notre état général.

Système nerveux

Leur production peut être facilement altérée dans l’avancée en âge ou dans le surmenage, certains états anxio-dépressifs et d’autres maladies comme la démence sénile, la maladie de Parkinson, etc…

La bonne production et l’équilibre de ces neuromédiateurs sont donc importants pour la santé générale.

Pour les rétablir, la médecine intégrale anti-âge utilisera, selon le cas, des compléments alimentaires, des plantes (dites « adaptogènes »), des hormones, voire des remèdes allopathiques en début de traitement si le trouble est très marqué.


L’intestin cet inconnu

Son importance est grande puisqu’elle conditionne autant la bonne absorption des nutriments que la bonne élimination des toxines. Elles sont liées à la production des sucs digestifs (qui baisse avec l’âge) mais aussi à l’équilibre de la flore intestinale. Il s’agit des bactéries intestinales qui collaborent à notre digestion, entre autres.

Nettoyage de l'intestin en médecine anti-âge

Les troubles sont aujourd’hui fréquents. Parfois une augmentation de la perméabilité de la muqueuse intestinale est favorisée par le stress, les toxiques alimentaires, une mauvaise flore, etc… La muqueuse va alors laisser passer des particules d’aliments non digérés vers la circulation sanguine. L’organisme va mettre en jeu ses défenses immunitaires. Ceci va créer des particules toxiques dans le sang et, à la longue, fatiguer notre immunité. Les intolérances et les allergies alimentaires peuvent être liées à un tel syndrome.

Pour cela, on est souvent amené, en médecine anti-âge :

  • à dépister ces intolérances à certains aliments
  • à nettoyer l’intestin : lavements, purges, irrigations… (classiques dans les médecines traditionnelles)
  • à refaire la flore intestinale à l’aide de probiotiques et prébiotiques.
Ciblez votre problématique
Partager sur :