L'hyménoplastie

Hyménoplastie reconstruction de l'hymen

Hyménoplastie

La fonction biologique de l’hymen humain est encore incertaine. Les scientifiques présument que l’hymen protège le vagin contre les infections chez les petites filles.

Pour les jeunes filles, l’hymen ne doit plus être fermé, afin de permettre l’écoulement du sang menstruel.

Cependant, la fonction sociale de l’hymen, a été et est toujours le symbole de la virginité dans beaucoup de cultures.


L’hymen vient du grec Humên, qui signifie “membrane”. Une membrane qui est profondément située et bien protégée par les grandes et les petites lèvres. Elle sépare le vagin de la vulve et ferme partiellement l’orifice vaginal. L’obturation n’est que partielle pour permettre l’écoulement des règles.

Toutes les femmes ne se ressemblent pas, certaines naissent sans hymen, d’autres ont des hymens plus importants qui obturent complètement l’orifice vaginal. La forme de l’hymen peut aussi varier d’une jeune fille à l’autre. Il peut être réduit à une collerette, fendu ou criblé de petits trous, c’est ce que l’on appelle un hymen cribriforme.

Généralement, l’hymen se rompt lors du premier rapport sexuel. Il se déchire en deux parties ou plus. Cette déchirure peut être accompagnée d’un léger saignement, qui s’arrête spontanément. C’est ce qui signe, dans l’esprit populaire, la perte de la virginité.
Très rarement, une hémorragie peut se produire. Même dans les cas graves, il est généralement possible de stopper l’hémorragie en faisant pression directement sur le point de saignement. L’aide chirurgicale est très rarement requise.

L’Hymen est une membrane mince et fragile. Vous pouvez le comparer à la peau mais en beaucoup plus mince, et se composant d’un tissu fibreux et élastique. L’hymen couvre partiellement l’entrée du vagin chez la plupart des jeunes filles. C’est un reste du développement fœtal.

Chez les jeunes filles, l’hymen est très vasculaire. Chez les femmes vierges ménopausées, l’hymen est en général plus mince et souvent plus rigide.

Contrairement aux idées reçues, toutes les femmes ne saignent pas forcément lors du premier rapport sexuel, 40 % des jeunes femmes disent n’avoir pas saigné. Certains hymens s’avèrent en effet moins vascularisés que d’autres. Et bien que cette membrane soit mince, elle est élastique et ne se rompt pas systématiquement. Il existe ainsi des hymens dits “complaisants”, qui sont plus souples, plus larges et qui ne cèdent pas sous la pression du pénis.

En cas d’hymen ferme ou élastique, l’hymen ne peut pas se rompre même avec des rapports sexuels répétés. En fait, les médecins ont observés des cas de grossesses sans rupture d’hymen. Certaines femmes naissent sans hymen.

Ciblez votre problématique
Partager sur :